La mise en place d´une prohibition partielle

8720
54%
46%
Le 14 septembre 2012 est entrée en vigueur l’interdiction de vendre des boissons d'une teneur en alcool supérieure à 20 % en République Tchèque. Pendant les dernières semaines, une vague d’intoxications au méthanol avait provoqué 26 décès et des dizaines d'hospitalisations. L'intervention étatique était-elle justifiée?

La prohibition fait plus de mal que de bien

Auteur
09/07/2013 - 13:19
Etant donné que la République Tchèque est un Etat libéral, l’Etat ne devrait pas tant s’imposer. Le politologue tchèque Jiří Pehe soutient cette thèse en déclarant que « dans de telles conditions, l’Etat constitue un danger pour la société ».

L’interdiction de la vente de l’alcool est légale mais elle a pour l’effet l’augmentation des ventes illégales qui, en temps de crise, devraient fortement se développer. En effet, par souci d'économie, nombreux sont ceux qui chercheront à préparer leur propre eau de vie. Cet alcool frelaté se retrouvera logiquement sur le marché noir, qui a de beaux jours devant lui, et les vendeurs légaux, qui continuent pourtant à proposer des marques dont la qualité est garantie, auront quelque souci à se faire. Un signe révélateur de l’existence du marché noir est l'augmentation de la criminalité, puisque pour ce qui concerne les relations commerciales illégales, il est impossible de respecter les obligations. Il arrive donc fréquemment que des moyens criminels comme la torture, l’enlèvement ou les assassinats soient utilisés pour régler les différends entre vendeurs du marché noir. La prohibition en République Tchèque va donc certainement donner lieu à la naissance de nouveaux « Al Capone ».

La prohibition gaspille l’argent public

L’interdiction de la vente de spiritueux limite les consommateurs en les empêchant d'acheter un alcool de qualité. Mais le gouvernement continue à jeter des millions de bouteilles.
Ajoutons à cela que la prohibition détruit des entreprises. En effet, des entrepreneurs ont acheté de l'alcool pour leur brasserie et ont donc déjà payé les taxes sur l’alcool mais ne peuvent plus le vendre. Le gouvernement a ainsi réduit de manière très importante leurs bénéfices et il entre ainsi dans la sphère privée. Etant donné que ces établissements vivent essentiellement de la vente d'alcool, l’Etat
peut les conduire à la faillite.

La prohibition réduit des revenus de l’État dont le budget a été déclaré fortement déficitaire par le gouvernement actuel. En effet, l’alcool importé illégalement ne rapporte pas d’argent à l’Etat. Comme les importations d’éthanol, d’alcool et de liqueur représentent 2 milliards de couronnes par an, la prohibition n’est qu’une nouvelle étape vers un endettement accru.

 

Cet article présente intentionnellement un seul parmi les différents points de vue existant sur cet enjeu. Son contenu ne reflète pas nécessairement l'opinion personnelle de l'auteur. Je vous invite à prendre connaissance de la philisophie de Duel Amical.

Rupture avec un laissez-faire pernicieux

Auteur
09/07/2013 - 13:19
D´après le minsitre tchèque de la Santé, M. Heger, l´introduction d´une prohibition sur l´alcool, était un impératif pour empêcher d´autres personnes d'être victimes de l'alcool illégal. Désormais, les intérêts économiques s´opposent aux besoins de sécurité publique.

Le 4 septembre 2012, la République tchèque a connu son premier cas d'empoisonnement d'une personne par de l'alcool fabriqué de manière illicite avec une forte concentration de méthanol et librement disponible sur le marché. Le nombre des personnes étant devenues aveugles voire étant décédés n'a cessé de s´accroître suite à cette consommation inopinée de méthanol. Ainsi, en réponse à la défaillance du marché de l'alcool où la distinction des bouteilles légales est devenue impossible, le ministère de la Santé a adopté, le 14 septembre, une mesure à la fois audacieuse et nécessaire. Dorénavant, une prohibition partielle a été mise en place et s'est caractérisée par l'interdiction de la vente des boissons dont la teneur en alcool excédait 20%. Après avoir trouvé la principale source de l´alcool meurtrier, cette mesure a été considérablement atténuée le 27 septembre.

Une lutte contre le statu quo corrupteur

Il est évident que le statut quo corrupteur sur le marché d´alcool tchèque n'a pas été créé ex nihilo mais résulte directement ou indirectement des politiques publiques. En effet, le marché noir de l'alcool n´a cessé de se développer en République tchèque depuis la chute du communisme en 1989 du fait d'une attitude laxiste des autorités politiques responsables du contrôle douanier aux frontières tchèques. Jusqu'alors, que ce soit pour des intérêts personnels ou par peur de déplaire, aucune volonté de régler le problème n'a été manifestée par le haut. Voilà pourquoi il faut considérer la mise en place de la prohibition avant tout comme un geste résolu de la part du Ministère de la Santé de rompre avec la passivité politique et d'imposer des mesures correctrices indispensables. Désormais, les autorités n´ont qu'à accepter le défi car l´enjeu s´avère trop important. Leur survie politique est en jeu.

Un dangereux cynisme économique

Certes, une telle mesure coûte beaucoup à l´Etat dont les recettes en sont négativement affectées. Cet argument très populaire parmi les opposants à la prohibition à proprement parler s'auto-détruit car l'évasion fiscale liée à l'actuel marché noir constitue une saignée continuelle du Trésor public. En outre, cette argumentation est d´autant plus cynique qu'elle néglige le motif central de la mise en place de la prohibition : garantir la sécurité publique. Derrière l´hégémonie moderne des impératifs économiques, se trouvent les citoyens, la raison d´être de l'Etat. Pour certains, des dizaines de victimes innocentes ne représentent pas un nombre suffisant pour justifier une telle intervention. Pire, le fait que quelque 15 000 litres d´alcool meurtrier circulent sur le marché ne semble pas persuader les démagogues économiques. Si cela reflète l´ethos politique contemporain, une préfiguration de l'agonie du système en place est à prendre au sérieux.

A la recherche d´un remède durable

L'introduction de la prohibition, si elle n´est pas justifiée uniquement par la question de moralité présupposée, l'est à travers l'exécution de la fonction régalienne qu'est la protection de la sécurité. Ainsi, la vocation de l´Etat légitime-t-elle son intervention, et inversement cette dernière légitime l´existence même de l'Etat. Néanmoins, il faut souligner que la prohibition n´est qu'un palliatif de la crise en question sans pour autant contester son caractère à la fois nécessaire et emblématique. Désormais, les autorités sont contraintes, sous la menace d´une discréditation politique, d'initier des réformes adéquates qui pourraient remédier durablement et efficacement à la crise en question. Ainsi, grâce à la prohibition, un laissez-faire jadis consacré dans le domaine apparaît aujourd'hui inconcevable.

 

Cet article présente intentionnellement un seul parmi les différents points de vue existant sur cet enjeu. Son contenu ne reflète pas nécessairement l'opinion personnelle de l'auteur. Je vous invite à prendre connaissance de la philisophie de Duel Amical.

Swipe to see the other side.

The state of the votes

54%
46%

Commentaires

Ajouter un commentaire