Jean-Luc Mélenchon est-il crédible ?

1159
A deux jours des élections, il faut s'intéresser à la candidature qui monte dans les sondages : celle de Jean Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon : un candidat crédible

Auteur
21/04/2017 - 15:00
Loin de l’éternelle fausse alternance politique entre la « gauche » du Parti Socialiste et affiliés (Emmanuel Macron) et la "droite" des Républicains, Jean-Luc Mélenchon propose un programme innovant, avec des mesures économiques et sociales inédites, véritable pari sur l’avenir et sur un possible changement : révolution écologique, révolution économique et sociale, révolution européenne, renaissance du pacifisme international.

Toutes les idées de la France Insoumise viennent répondre à une crise nouvelle, par de nouveaux moyens, loin de la traditionnelle politique néo-libérale engendrant conflits et hausse des inégalités. Mais ce programme, qualifié tour à tour d’utopiste, de populiste ou d’impossible à appliquer, est-il si peu crédible qu’on veut bien nous le faire croire ? Non.

Un programme économique fiable et audacieux

Tout d’abord, le programme économique et social de la France insoumise s’appuie sur un chiffrage précis et ne défie en rien les lois de l’économie, j’en veux pour preuve le soutien apporté par plus d’une centaine d’économistes de 17 pays à Mélenchon. Prenons par exemple deux thèmes clés, l’emploi et l’impôt. En créant un droit opposable à l’emploi, Jean-Luc Mélenchon veut mettre définitivement fin au chômage, en faisant jouer à l’Etat son rôle de garant de la sécurité matérielle de chacun et en faisant de lui un grand employeur, notamment dans le secteur de la transition écologique puisque passer à 100% d’énergies renouvelables suppose une création d’emplois colossale. Concernant la fiscalité, en dehors de la mise en place d’une fiscalité progressive (baisse de la TVA sur les biens de première nécessité et hausse sur les produits de luxe, 14 tranches d’imposition pour s’adapter à toutes les situations), la mesure phare de L’Avenir en Commun est l’impôt universel, pour mettre fin à l’évasion fiscale. Autrement dit, toute personne disposant de la nationalité française et vivant à l’étranger paiera ses impôts dans le pays où il vit, et devra encore payer la différence entre l’imposition dans ce pays et l’imposition en France. Résultat : il devient inutile de partir vivre à l’étranger pour fuir l’imposition française. Il s’agit là de mesures concrètes, réalisables, loin de la caricature utopique du programme que l’on fait, et la meilleure illustration est qu’aujourd’hui sur le site JLM2017, un simulateur d’impôt permet à chacun de calculer son impôt en suivant les taux d’imposition proposés par Jean-Luc Mélenchon. Très concret, et très crédible, en somme.

Une remise en question des traités européens inévitable

Ensuite, peut-on vraiment réformer les traités européens ou risque-t-on seulement de sortir de l’Union européenne ? Compte tenu du poids de la France dans l’Union européenne, deuxième économie du continent et bientôt pays le plus peuplé, Jean-Luc Mélenchon a légitimement raison de penser que nos partenaires sont en mesure d’écouter nos propositions et de créer une Europe des peuples, plus juste, qui n’interdit plus l’harmonisation sociale et fiscale et qui n’étouffe pas les peuples dans l’austérité tout en multipliant les cadeaux aux firmes internationales dont les lobbyistes hantent les couloirs de Bruxelles. Et la France n’est pas aussi isolée qu’on veut le faire croire, face à un partenaire allemand qui n’a rien d’un ennemi ou d’un maître : l’Espagne de Podemos, la Grèce de Syriza, et tous les mouvements socialistes qui montent en Europe peuvent s’unir dans un projet d’Europe sociale. La sortie de l’Union européenne interviendra donc seulement si l’UE refuse de changer, et si cela arrive c’est que l’UE était vouée à imploser tôt ou tard. D’autant que l’argument de l’Europe de la paix n’est plus d’actualité dans les agendas politiques qui souhaitent tous œuvrer pour une nouvelle Europe de la défense, synonyme d’Europe de la guerre. Plus que crédible, le projet de la France insoumise de réformer les traités européens est donc avant tout nécessaire.

Une solution à "l'urgence démocratique"

Enfin, Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à proposer une solution à l’urgence démocratique, et à l’urgence écologique, ce qui inscrit son programme dans une perspective de long terme, en instaurant un nouveau régime politique pour pallier les maux qui gangrènent la Cinquième République, et en cessant d’être passif face à la crise écologique dont l’activité humaine est responsable.
En bref, il s’agit d’un pari pascalien : céder une fois de plus au dictat du "pragmatisme" aveugle, au "réalisme" qui a eu des décennies pour prouver son inefficacité, ou faire le choix de l’optimisme, arrêter de rêver le progrès humain pour agir en son nom et l’accomplir véritablement. D’un côté, il n’y a rien à perdre de plus qu’un autre quinquennat d’immobilisme, et de l’autre il y a tout à gagner. En votant pour Jean-Luc Mélenchon, vous faites un choix, et vous commencer dès à présent à œuvrer pour un monde plus juste et plus humain.

 

Cet article présente intentionnellement un seul parmi les différents points de vue existant sur cet enjeu. Son contenu ne reflète pas nécessairement l'opinion personnelle de l'auteur. Je vous invite à prendre connaissance de la philisophie de Duel Amical.

Accept the challenge!

The counter-article on this topic is yet to be written. Accept the challenge and be the first one to share Your opinion! One of our authors has already presented their take on the issue. Should you be of a different opinion, please write your counter article in a similar form and send it to us to duelamical@duelamical.eu.

Swipe to see the other side.

Commentaires

Ajouter un commentaire