/
Glisser pour voire l'autre article.
266
397

Les consultations nationales hongroises, entre avantages et inconvénients

884
37%
63%
Lors des consultations nationales organisées à partir de 2010, donc dès le début de la première législature du Fidesz– l’Union civique hongroise – les citoyens ont eu la possibilité de répondre à une série de questions posées par le parti gouvernemental. Ce dernier souhaitait faciliter sa prise de décision en sondant l’opinion publique dans divers domaines comme par exemple les retraites, la fiscalité, ou encore la nouvelle constitution de 2011, mais aussi sur des questions très sensibles comme celles sur l'immigration, sur le terrorisme et même au cours de la dernière, qui s’est tenue à partir d’Octobre 2017, des questions sur György Soros et son concept de migration. Dans cet article seront relevés les avantages et les inconvénients des consultations nationales hongroises.

La consultation nationale - un nouvel instrument de la démocratie directe

Horváth Bence | 2018. Février 02. 14:46

La mise en place de vastes consultations nationales en Hongrie a permis le retour d'une véritable démocratie directe, en favorisant la participation des citoyens à la vie politique.

L’un des principes des Etats de droit dans le sens moderne est de garantir les droits de l’Homme aux citoyens y compris la liberté d’expression mais aussi de participation d’une façon directe ou indirecte à la prise de décision, autrement dit à la législation. De ce point de vue, l’Etat assure ces libertés à l’ensemble de ses citoyens, à travers les instruments de la démocratie directe tels que les référendums, les initiatives citoyennes mais aussi à travers ceux de la démocratie délibérative. Ce dernier signifie la tenue d’un débat au niveau national où l’opinion et aussi les arguments des partis opposants se heurtent pour trouver un compromis ainsi qu’un accord entre les représentants de différents opinions ou intérêts.

*L’intérêt des consultations nationales

Ainsi quand nous parlons des consultations nationales organisées par le parti du gouvernement hongrois, le Fidesz – Union civique hongroise – il nous faut penser à ce dernier type de démocratie directe mentionné ci-dessus. Bien évidemment, l’objectif d’une consultation organisée par l’opposition s’opposerait totalement aux motifs d’une même consultation nationale élaborée par le parti gouvernemental, mais dans cet article notre objectif n’est pas de démontrer ces différences, mais plutôt de donner la preuve que cela pourrait être considérée comme une nouvelle manière de connaître l’opinion des citoyens à propos de questions jugées sensibles par le gouvernement.

*Les nombreux avantages des consultations

Par nature, la consultation a une valeur donc consultative et aucun effet contraignant envers l’Etat contrairement au référendum. Dans ce cas l’idée principale est plutôt d’obtenir l’accord des citoyens quant à diverses questions, qui nécessitent davantage de discussions pour ensuite prendre une mesure avec l’accord symbolique de la plupart des citoyens.

Le plus important à mentionner est que la mise en œuvre d’une consultation nationale ne doit pas être soumise à une procédure compliquée, comprenant une série d’obligations strictes concernant l’initiative et le déroulement d’une telle action comme dans le cas des référendums qui eux se déroulent dans des conditions strictement définies avec des règles précises. En revanche, toute consultation nationale est déclenchée par le gouvernement selon sa propre initiative pour mieux connaître l’opinion publique sur des questions déterminantes.

*L’implication d’un nombre de citoyens considérable

Il est évident que le nombre de réponses dépend fortement des actualités qui émergent dans le questionnaire – en général entre 500 000-700 000 réponses parmi la population totale ayant le droit de vote– ce qui montre une certaine indifférence de la part des citoyens. Pourtant cela n’est pas une exception mais plutôt une caractéristique générale de la vie politique hongroise.

Le taux de participation dépend alors toujours du sujet, et le choix de la méthode dépend de la complexité du sujet. Ainsi l’un des avantages des consultations nationales est que le gouvernement peut alors poser une série de questions contrairement à un référendum, et alors des informations complémentaires peuvent être fournies aussi afin que les participants puissent mieux comprendre le sujet.

Ce qui reste toujours important c’est que le renvoi des questionnaires est gratuit, et comme le déroulement d’une telle consultation ne se limite pas à une journée, ceux qui se décident à remplir et renvoyer le questionnaire disposent de plusieurs jours pour répondre aux questions. Depuis la dernière consultation nationale, le remplissage des questionnaires peut également se dérouler en ligne ce qui rend possible la participation des citoyens résidant hors du territoire hongrois, et étend ainsi sa légitimité.

Par conséquent la consultation nationale peut être considérée comme un dialogue direct entre le pouvoir central et ses électeurs, pouvant alors exprimer leurs opinions. Cela permet à ce pouvoir de trouver un accord afin de garder sa base électorale, mais aussi afin de pouvoir prendre des décisions à propos de questions qu’il juge primordiales.

Y-a-t-il une vraie opinion publique derrière les consultations nationales ?

Bencsik R. Leona | 2018. Février 02. 14:58

La consultation nationale est devenue l’un des éléments de la démocratie directe les plus utilisés pour demander l’avis des citoyens hongrois sur plusieurs questions qui touchent notre société. Malgré le fait que ces consultations soient accessibles pour la plupart des citoyens, elles ne représentent pas l’opinion de la majorité.

En analysant les résultats de cette forme de la démocratie directe, nous pouvons trouver plusieurs éléments trompeurs, comme l’appartenance politique des personnes qui remplient l’enquête, la volonté d’une légitimation politique par le gouvernement hongrois et l’ambigüité des questions posées dans les consultations.

*Le défi des questions dans les consultations nationales

Pour mieux comprendre les défis de cette initiative politique, il faut bien analyser la nature des questions posées par le gouvernement hongrois. Selon le caractère des questions, nous pouvons constater que ce sont des questions fermées qui ne permettent pas aux citoyens d’exprimer leurs opinions par rapport à un phénomène, non seulement considéré comme important, mais aussi comme discutable par le gouvernement hongrois. Cela empêche les personnes liées à l’opposition de remplir l’enquête, car seulement une option peut être choisie sans avoir la possibilité d’exprimer les arguments justifiant la réponse. Avec l’écartement de l’opposition, il y a un risque de perte d’un large groupe de personnes, ce qui transforme alors la consultation nationale en une représentation purement unilatérale basée sur l’opinion d’un groupe restreint.

*Une représentation unilatérale

En ce qui concerne la mise en œuvre d’initiatives de démocratie directe par le gouvernement, y compris les consultations nationales, elle est souvent supportée par des sympathisants du parti Fidesz. Même si l’importance de cette initiative a été soulignée plusieurs fois, tout comme l’idée selon laquelle les consultations nationales, mais aussi le référendum de 2 octobre 2016, étaient adressés à tous les citoyens hongrois, y compris les personnes qui se trouvent hors du territoire national. La raison derrière cette évidence est le manque d’intérêt général du peuple et le désaccord avec la politique extérieure menée par le gouvernement hongrois. En dépit de la présence derrière le gouvernement hongrois d’un groupe stable de supporteurs, nous pouvons constater qu’hormis les sympathisants du Fidesz, les membres de l’opposition ne sont pas convaincus de l’utilité de la consultation nationale. Pour cette raison, il est aussi évident que cette consultation nationale ne peut servir que comme un outil de légitimation de la politique du gouvernement hongrois.

*Une légitimation politique

Comme cela a déjà été mentionné, les consultations nationales peuvent être considérées comme l’un des éléments clés du gouvernement hongrois afin de justifier ses actions. En analysant les résultats des consultations nationales, ou bien du référendum du 2 octobre, nous pouvons découvrir non seulement l’homogénéité des réponses, mais aussi la tendance selon laquelle les gens, qui renvoient les enquêtes, sont favorables aux idées défendues par le gouvernement hongrois. Pour cette raison, il est évident que derrière les actions du gouvernement, il y aura toujours un groupe de supporteurs, non seulement stable mais également donnant une forme de légitimité aux actions du parti au pouvoir. Cette forme de légitimation est toujours avantageuse à l’approche des prochaines élections hongroises. En effet, les consultations permettent au gouvernement la pré-évaluation de leur chance de victoire, et en parallèle elles montrent le haut niveau de popularité de Fidesz.

En analysant les raisons mentionnées ci-dessus, nous pouvons nous demander si cet élément de la démocratie directe est vraiment efficace ou bien s’il ne s’agit que d’un moyen de justification de ses actes pour le parti au pouvoir. Selon les présents arguments, il est évident que le gouvernement hongrois légitime ses actions et souhaite montrer l’existence d’un large groupe de soutien. Nous pouvons en même temps constater que cette est couteuse, ne servant finalement qu’à estimer la popularité du gouvernement actuel. En plus, cette action n’implique pas l’opposition, lorsqu’il ne s’agit pas de questions considérées comme cruciales, comme la santé publique, l’éducation, le bien-être ou la sécurité des citoyens.

Cet article m'a convaincu.

Cet article présente intentionnellement un seul parmi les différents points de vue existant sur cet enjeu. Son contenu ne reflète pas nécessairement l'opinion personnelle de l'auteur. Je vous invite à prendre connaissance de la philisophie de Duel Amical.

Cet article m'a convaincu.

Cet article présente intentionnellement un seul parmi les différents points de vue existant sur cet enjeu. Son contenu ne reflète pas nécessairement l'opinion personnelle de l'auteur. Je vous invite à prendre connaissance de la philisophie de Duel Amical.

L'état du vote

37%
63%

La consultation nationale - un nouvel instrument de la démocratie directe

Horváth Bence

Y-a-t-il une vraie opinion publique derrière les consultations nationales ?

Bencsik R. Leona

0 Commentaire

Nous t'invitons à partager ton opinion avec nous !

Devenir membre !

Si vous souhaitez vous associer au projet Duel Amical, envoyez nous votre CV accompagné d'une courte lettre de motivation (200 mots maximum) mentionnant le pays et le poste auquel vous postulez
recruitment.duelamical@gmail.com
Nous reviendrons vers vous très rapidement. Cliquez ici pour plus d'informations.